Publié par : Lynda Dumais | 15/08/2010

Le « modèle chinois »

Au début d’août, The Economist initiait un débat en ligne sur le « modèle chinois » de développement économique. Il se définit ainsi :

  • Le contrôle des changes
  • Des industries-clés contrôlées par l’État
  • Le recours aux diktats plutôt qu’au débat démocratique
  • L’investissement massif dans les infrastructures
  • Un appui massif du secteur de l’exportation

Face à la liberté des marchés et de l’entreprise privée du modèle occidental, le « modèle chinois » présente une autre caractéristique distinctive : il ne chercherait pas à imposer son modèle en dehors de ce qu’il défend être son territoire.

Le vote, en réponse à la question « le modèle chinois constitue-t-il un meilleur modèle de développement que le modèle Occidental ? », s’est avéré serré. Où aurais-je placé mon vote ? Je suis assez en accord avec l’affirmation à l’effet qu’il n’existe pas de « modèle chinois », qu’il est simplement différent du modèle occidental et difficilement reproductible. Je crois aussi que les choix économiques de la Chine pour la Chine semblent, à ce point-ci de l’histoire, plus judicieux que certains de ceux que nous faisons en Amérique, pour nous mêmes. Ceci-dit, à voir la division du vote, et tenant compte que les principaux intéressés – les Chinois – ne consultent que marginalement le périodique The Economist, je ne peux m’empêcher de me demander où en sera ce débat dans dix ans…

Pour en savoir plus
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :