Publié par : Lynda Dumais | 05/08/2012

Les évidences

Entre 2004 et 2007, le rappel de produits en provenance de la Chine faisait l’objet de chroniques régulières dans le médias. Depuis, la fréquence des rappels, du moins ceux qui sont dévoilés au grand public, semble être moins importante. Cela pourrait être entre autres dû à des études scientifiques réalisées par des chercheurs canadiens et à leur diffusion dans les médias. Ces études, fondées sur des évidences (evidence-based management), révèlent que, à l’encontre du message souvent véhiculé, les rappels sont occasionnés soit par les manufacturiers chinois, soit par les donneurs d’ordre occidentaux. À titre d’exemple, sur les 599 rappels de jouets survenus depuis 1988 aux États-Unis, près de 71 % seraient attribuables à des problèmes de design et 12 % à des erreurs aux niveau de la production (mauvaise qualité, plomb dans la peinture, etc.). De telles études permettent aux donneurs d’ordre de revoir leur façon de gérer l’impartition, du design du produit jusqu’à sa distribution.

Voir aussi

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :