Consommateurs

Leur nombre est difficile à évaluer mais les plus pessimistes les dénombrent à 20 %, soit 260 millions de personnes. La population canadienne ne dépasse pas 40 millions de personnes et toutes ne sont pas des consommateurs …

  • Difficile de savoir combien de Chinois font partie de la classe moyenne. La Banque asiatique de développement, dans un rapport publié récemment,  pose qu’elle compte 62 % de la population, soit 820 millions de personnes. Un sociologue chinois soutient quant à lui qu’elle n’excède pas 20 % de la population totale. Selon lui, la société chinoise n’est pas en forme « d’olive  » (ganlanxing) mais plutôt en « tête d’oignon » (yang congtou) : « elle n’est pas large en son centre et étroite en haut et en bas, comme en Occident, mais avec un corps assez important et une base encore plus importante ». Le China Daily parle d’énigme de la classe moyenne (Chine Aujourd’hui, 27 septembre 2010)

  • Un chapitre dédié à la montée de la classe moyenne dans le rapport de la Banque asiatique de développement (ADB) présentant les indicateurs-clés 2010 pour la région Asie-Pacifique
  • S’il est vrai que les goûts des consommateurs chinois sont de plus en plus influencés par la mondialisation des produits et services, les entreprises occidentales doivent se rendre à l’évidence : les produits à saveur locale servis dans un environnement étranger constituent des créneaux porteurs. C’est ainsi que Starbucks offre des « frappucinos » aux fèves rouges, KFC du porridge de riz et Häagen-Dazs de la crème glacée en forme de gâteau de lune. Les entreprises doivent d’autre part s’ajuster aux disparités salariales entre les grands centres et les villes moyennes. Il est ainsi à prévoir que le consommateur shanghaïen, qui gagne le double de celui de Qingdao, aura des habitudes de consommation différentes (China Briefing, juillet 2008)
  • Alors que nous associons hâle et santé, et achetons des crèmes en conséquence, les Chinoises, quant à elles, cherchent par tous les moyens à conserver leur peau blanche. Pourquoi ? L’une des interprétations pose que, ce faisant, les citadins à peau blanche se différencient des paysans au teint buriné. Les entreprises cosmétiques, dont Lancôme, ont bien compris cette spécificité et offrent des produits blanchissants aux consommatrices chinoises. Les fabricants de parapluies pour vélo sont aussi très prospères dans les villes, comme Chengdu, où le soleil est de plomb.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :