Exportation : vendre en Chine

Les besoins de la Chine et la croissance de sa classe moyenne verront les occasions d’exportation en provenance de l’Occident augmenter. Ceci-dit, nos exportateurs devront probablement prendre en compte les « règles » et façons de faire des Chinois pour accéder à ce marché.

 

  • La Chine deviendra le premier importateur de la planète d’ici 2014. Rien de surprenant. La Chine a la population et les besoins. De plus, les entreprises locales ne suffisent toujours à répondre à la demande. Et puis, il y a l’attrait et la confiance dans les marques étrangères (Forbes, 11 janvier 2011)
  • Percer le marché chinois : sommes nous prêt ? Une table-ronde radiophonique avec Simon Prévost des Manufacturiers et exportateurs du Québec, Chia-Yi Tung d’Orchimédia, une firme montréalaise spécialisée en marketing asiatique et Vincent Dubois de Cogiscan, une PME de Bromont spécialisée dans la conception d’applications informatiques pour l’industrie (Octobre 2011)
  • Vendre. Vendre. Vendre. La Chine un marché en quête de produits de qualité et très critique de la production locale. La qualité s’améliore mais le design et le style n’y est pas toujours. Attention, ne pas se placer en compétition avec les prix locaux (HKTDC, 7 septembre 2011)

  • Exporter en Chine ? Mais exporter quoi ? Pour arrêter que ne se creuse d’avantage le déficit du Québec avec la Chine (5,8 milliards de dollars en 2010), certains proposent de miser sur l’exportation de produits à valeur ajoutée plutôt que sur les ressources naturelles non transformées. D’autres suggèrent d’offrir des participations minoritaires dans des entreprises transformatrices de ressources. Dans tous les cas, il faudra apprendre à parler et à négocier avec les Chinois. Mais pour ça, peu proposent des solutions (Les Affaires, 10 septembre 2011)
  • La Chine dépend moins de ses exportations qu’on le croit. Nos exportateurs entreront en compétition avec les producteurs locaux. Un rapport du McKinsey Quarterly sur le sujet (2010)
  • La Chine chercherait à faciliter les importations afin de répondre aux critiques de ses partenaires commerciaux soulevées en lien avec son important excédent commercial (Cyberpresse, 6 septembre 2010)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :