Transport aérien

La taille du territoire Chinois, la quantité de transactions qui s’y déroulent et le fait que les billets d’avion soient devenus accessibles et abordables, sont autant de facteurs qui influencent l’importance croissante de ce secteur dans l’économie chinoise. Certains aéroports sont impressionnants

  • Comac et Bombardier discutent depuis 2011 de diverses options de collaboration. Si la fusion des entreprises n’est pas à l’ordre du jour à court terme, les choses pourraient changer dans les années à venir. Une telle alliance soutiendrait Bombardier dans son développement de marchés en Asie et Comac à dans le développement de sa notoriété en Occident (2012)
  • D’ici 2021, des centaines d’aéroports seront construits en Chine. 230 millions de passagers se seraient déplacés en 2009, contre 138 millions en 2005. Les Affaires discutent avec le président de Bombardier China de la réussite de l’entreprise dans cette industrie (2011)
  • Bombardier annonce la signature d’une entente pour l’achat conditionnel de six avions de la nouvelle génération de CRJ900. La transaction, la première pour ce type d’avion en Chine, inclut des options pour cinq avions supplémentaires. Le contrat représente une vente évaluée à environ 264 millions de dollars américains (Canada Asia News, 27 octobre 2011)

  • Bombardier presse Stephen Harper de retourner en Chine le plus rapidement possible. La dernière visite du premier-ministre Harper remonte à 2009. D’ici 2030, la Chine commandera plus de 2 milles aéronefs de 20 à 149 sièges. Elle sera responsable à elle-seule de 18 % de l’ensemble des commandes d’avions dans le monde d’ici là. Et en Chine, le commerce passe par le politique, principalement dans les secteurs stratégiques. (Les Affaires, 2 novembre 2011)
  • L’annonce de la falsification de certificats par 200 pilotes de ligne chinois de la Shenzhen Airlines provoque tout un émoi dans l’industrie aéronautique en Chine (Aujourd’hui la Chine, 7 septembre 2010)
  • La Chine entend développer un avion de grande taille en mesure de se positionner sur les marchés de Boeing et d’Airbus.La Commercial Aircraft Corporation of China (CACC) sera responsable de la recherche, du développement, de la construction et de la mise en marché de l’appareil. Entre temps, Airbus livrera 370 nouveaux avions déjà commandés et compte détenir 50 pourcent des parts de marché chinois d’ici 2011. L’entreprise a dispose de plus d’une ligne d’assemblage à Tianjin; 300 avions seront livrés de ce site d’ici 2016 (China Daily, 30 mai 2008)
  • La Chine vient de créer une corporation, la China Commercial Aircraft, dans le but de construire ses propres avions de 150 places. Ces avions viendront vraisemblablement concurrencer ceux de Bombardier, Embraer, Boeing et Airbus (Les Affaires – 12 mai 2008)
  • D’ici 2020, 97 nouveaux aéroports sont prévus en Chine. Cela portera leur nombre à 244. Treize de ces aéroports accueilleront annuellement plus de 30 millions de passagers, comparativement à 3 aujourd’hui. À cette date, 82 % des Chinois vivront à moins de 100 kilomètres d’un aéroport. – Pour en savoir plus, notamment sur l’aéroport de Shanghai – Bloomberg News (Les Affaires, 19-25 avril 2008)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :