Publié par : Lynda Dumais | 01/08/2010

Histoire d’oiseaux

Paul Midler, dans Poorly Made in China (2009) compare la relation acheteur-fournisseur en Chine à une pratique très typique de Yangshuo : la pêche à l’aide d’oiseaux entraînés. Le pêcheur attache une corde au cou du cormoran, empêchant celui-ci d’avaler ses prises quand il plonge pour attraper une poisson. Au moment où le cormoran a sa prise dans le bec, le pêcheur, pour se saisir du poisson, tire rapidement une deuxième corde, laquelle est liée au pied de l’oiseau. Et le cycle reprend : l’oiseau, éternel optimiste, retourne à l’eau en quête d’une nouvelle prise. Le pêcheur, bien sûr, permet au cormoran d’avaler quelques poissons, pour préserver le chasseur physiquement et … moralement.

Nos acheteurs sont parfois comme ces cormorans. On les « entraîne » et on les « attache » … puis on s’assure de leur donner juste assez pour qu’ils reviennent sans cesse. La comparaison est brutale mais elle a l’avantage de nous faire réfléchir.

La pêche avec des cormorans

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :