Publié par : Lynda Dumais | 19/03/2013

Rapport de force … et d’urgence

Les temps changent en Chine et l’environnement n’y échappe pas. Le smog de Beijing est légendaire et endémique. Personne ne conteste la chose. Mais il y a place à réjouissance. Un article récent nous apprenait en effet que le ministre chinois de l’environnement pourrait un jour avoir plus de pouvoir que certains ministres aux affaires économiques. On est loin d’une époque, pas si lointaine, ou il n’y avait tout simplement pas de Ministère de l’environnement ! Pour faire la promotion des produits de nos entreprises, nous (ConsultAsia – Arlyle Waring) nous adressions alors à l’Administration d’État pour la Protection de l’Environnement de la Chine (SEPA). Inutile de rajouter que les produits et services qui ne s’attaquaient pas à la pollution visible étaient souvent considérés comme peu intéressants. C’était l’époque du développement à tout crin. Quand le goût du thé et de la soupe, deux incontournables du régime alimentaire chinois, se sont vus altérés, les choses ont commencé à bouger. L’esprit de l’homme est souvent dominé par l’urgence.

Publicité
Publié par : Lynda Dumais | 11/03/2013

La compétition connaît-elle vos fournisseurs chinois ?

Toutes les entreprises ne souhaitent pas rendre public le fait qu’elles importent des composantes de la Chine … ou d’ailleurs. Malheureusement, les Import Genius et Panjiva de ce monde diffusent de l’information publique obtenue via les services publics (Ex. : douanes). Comment cela fonctionne-t-il ? Je l’ai découvert en faisant une recherche sur le fournisseur chinois de l’un de mes clients. En entrant le nom du fournisseur sur Google, ces entreprises de localisation de fournisseurs arrivent assez haut dans la liste des options. La consultation de la page sur le fournisseur chinois (ou son exportateur/agent) vous donne en prime certains exemples des livraisons réalisées. Google étant ce qu’il est, il détecte votre origine nationale ce qui permet (lorsque possible) à l’entreprise de localisation de proposer des exemples de clients du fournisseur dans votre pays.

Import Genius (3-13)

Pour en savoir plus, voir le blog Quality Inspection Tips.  Dans un article récent, on vous suggère comment s’y prendre pour éviter le désagrément de savoir que votre compétiteur connait vos fournisseurs …. Malheureusement, rien n’est facile et je suis prête à parier qu’à moins d’y être forcé, il y a peu de chances que votre directeur des approvisionnements prendra ou aura le temps d’appliquer les conseils proférés

Publié par : Lynda Dumais | 06/03/2013

Chaîne d’approvisionnement d’Apple : en Chine et ailleurs

Plusieurs assument que les fournisseurs d’Apple sont tous en Chine. S’il est vrai que plusieurs le sont, le géant américain fait aussi produire ailleurs dans le monde. Une carte interactive de la chaine d’approvisionnement d’Apple, réalisée par ChinaFile et Tea Leaf Nation  est proposée. Par ailleurs, pour ceux qui l’ont raté, un reportage récent d’Enquête sur l’un des producteurs de produits Apple, la taïwanaise Foxconn, est disponible en ligne.

Fournisseurs d'Apple (3-13)

Publié par : Lynda Dumais | 21/02/2013

L’inévitable

Bien sûr, les choses pourraient changer à nouveau mais, pour l’instant, la Chine est nez à nez avec les États-Unis au niveau commercial. Un retour éclairé de The Economist (19 février 2013) sur une évolution fulgurante et une projection sur un futur annoncé. À voir.

Chine vs ÉU (21fév13)

Publié par : Lynda Dumais | 16/02/2013

Production manufacturière : le retour annoncé

La discussion quant au rapatriement de la production manufacturière en Occident se poursuit. Même le président des États-Unis aborde le sujet dans son discours de l’Union. Si le sujet pour intéresse, voici quelques ressources récentes :

Quand à moi, je continue à penser qu’une grande partie de la production ne reviendra jamais et ce, notamment, à cause du manque et du coût de la main-d’œuvre spécialisée dans notre partie du monde. Mais bon, les jeunes choisiront peut-être de privilégier des études techniques plutôt que de faire des baccalauréats qui ne les mènent pas à aux emplois rêvés ? Par ailleurs, nous accepterons peut-être de payer le « vrai » prix des articles que nous achetons chez Walmart et Target. On peut toujours rêver.

Ce dont je suis certaine cependant, c’est que l’inlassable quête des bas prix entraînera des déplacements de la production sous d’autres cieux émergents. Reste à voir à qui bénéficiera ce mouvement, ou encore de quelle nationalité seront les propriétaires de ces nouvelles usines. Je serais prête à parier que les Chinois sont déjà bien engagés dans les déménagements en cours.

Publié par : Lynda Dumais | 19/12/2012

Culture de corruption

Il est de notoriété publique que la corruption constitue un mal endémique en Chine. On parle souvent de « culture de la corruption » à laquelle est associé, souvent à tort, le phénomène du guanxi. En lisant l’article du New York Times sur les déboires de Wal-Mart au Mexique, je me suis dit que nous aurions bientôt des nouvelles d’incidents similaires dans le développement des succursales Wal-Mart en Chine. Eh bien, oui, Wal-Mart Chine est aussi sous investigation (voir ci-dessous). Je serais cependant prête à parier que les excuses classiques pour établir l’innocence des Occidentaux seront à nouveau invoquées :

  • C’est pas de notre faute, c’était ça où nous n’aurions jamais eu accès à l’important marché des consommateurs chinois de classe moyenne. Et puis, si nous ne l’avions pas fait, la compétition l’aurait fait
  • C’est la faute des Chinois et de « l’obligation » qu’ils nous imposent à corrompre les fonctionnaires pour réussir à s’implanter
  • On ne savait pas. Les Chinois avec lesquels nous travaillions étaient honnêtes … mais leurs partenaires à eux ne l’étaient pas

Toutes les commissions d’enquête du monde n’empêcheront pas les hommes d’être des hommes, d’aspirer à un meilleur qui se traduit par un besoin pour plus d’argent et par l’envie de fermer les yeux ou de transférer le blâme sur les autres. En attendant les consommateurs occidentaux achèteront les produits « made in China » ou « made in Mexico » … à la condition qu’ils soient moins chers que ceux fabriqués ailleurs. Au delà des condamnations, nous avons besoin d’une bonne discussion de société. Malheureusement, les voix sont peu nombreuses pour s’élever contre le pouvoir de l’argent et de l’avoir.

Pour en savoir plus sur le sujet
Publié par : Lynda Dumais | 16/11/2012

Commerce en ligne

Les images parlent d’elles mêmes … Si vous vous interrogez sur l’importance du commerce en ligne en Chine, un article de China Smack discute des effets sur la croissance des commandes d’une simple journée de ventes dans le sud de la Chine. Le 11 novembre 2012, pendant que nous commémorions la signature de l’Armistice de 1918 et la fin de la Première Guerre mondiale, les Chinois célébraient le Guanggun Jie (光棍节), une fête populaire en l’honneur des célibataires. Quand le consumérisme est associé au sens de la fête chinois, commerces et livreurs de colis prospèrent.

Publié par : Lynda Dumais | 02/11/2012

Trajectoires et succès en affaire

Dans une œuvre fondamentale sur le guanxi (Guanxi: Relationship Marketing in a Chinese Context), les auteurs décrivent le guanxi comme un processus d’adaptation. À chacun des stades, des comportements spécifiques sont observés. À titre d’exemples, au stade d’acceptation de l’autre, l’outsider, et donc possiblement l’étranger, doit s’attendre à faire des compromis. L’engagement de l’outsider survient à la phase où une certaine assurance s’impose dans la relation.

Des trajectoires sont associées au processus d’adaptation lié au développement des relations interpersonnelles en contexte chinois. Le succès en affaires est décrit comme la capacité de passer du positionnement de « testeur » à celui de « vieil ami ». Ce dernier statut n’est possible qu’à la condition qu’un lien ténu de confiance n’ait été développé entre l’étranger et son partenaire chinois.

Publié par : Lynda Dumais | 25/10/2012

Relations commerciales Canada-Chine

La Rotman School of Management de l’Université de Toronto publiait récemment un document intitulé Le Canada, la Chine et l’Asie émergente : proposition d’une stratégie. Le document met en lumière l’importance de la Chine dans le développement du Canada et propose les avenues stratégiques suivantes :

  • Rétablir la présence du Canada dans la région
  • Développer la marque Canada
  • Libéraliser le commerce et l’investissement
  • Élaborer une feuille de route pour la Chine
  • Accroître la visibilité des entreprises canadiennes
  • Anticiper l’avenir

Des statistiques sont fournies (voir ci-dessous).

Publié par : Lynda Dumais | 22/10/2012

Construction du guanxi

Dans Guanxi and Management, quatre options stratégiques pour le développement de relations interpersonnelles en affaires sont proposées :

  1. Construire le guanxi de toutes pièces (build-up)
  2. Profiter du guanxi d’un consultant établi localement (guanxi tapping)
  3. Développer un partenariat avec une entreprise locale
  4. Embaucher un Chinois disposant déjà d’un réseau prometteur de relations personnelles ou en mesure de le développer.

Les auteurs suggèrent ainsi que le guanxi doit comprendre des employés, des fournisseurs, des clients et des représentants du gouvernement.

Pour en savoir plus sur le phénomène des relations interpersonnelles en contexte chinois (guanxi)

Publié par : Lynda Dumais | 18/10/2012

Retour de la production en Occident

En début d’année, nous proposions un billet sur l’improbabilité d’un rapatriement de la production en Occident. De toute évidence la question continue à se poser, principalement en contexte américain d’élection. The Economist, dans le cadre de ses débats en ligne, lance la question à ses lecteurs : la production manufacturière reviendra-t-elle en Occident ? Au 18 octobre 2012, 61 % des votes s’inscrivent dans le sens d’un retour en Occident … un débat à suivre.

Publié par : Lynda Dumais | 05/08/2012

Les évidences

Entre 2004 et 2007, le rappel de produits en provenance de la Chine faisait l’objet de chroniques régulières dans le médias. Depuis, la fréquence des rappels, du moins ceux qui sont dévoilés au grand public, semble être moins importante. Cela pourrait être entre autres dû à des études scientifiques réalisées par des chercheurs canadiens et à leur diffusion dans les médias. Ces études, fondées sur des évidences (evidence-based management), révèlent que, à l’encontre du message souvent véhiculé, les rappels sont occasionnés soit par les manufacturiers chinois, soit par les donneurs d’ordre occidentaux. À titre d’exemple, sur les 599 rappels de jouets survenus depuis 1988 aux États-Unis, près de 71 % seraient attribuables à des problèmes de design et 12 % à des erreurs aux niveau de la production (mauvaise qualité, plomb dans la peinture, etc.). De telles études permettent aux donneurs d’ordre de revoir leur façon de gérer l’impartition, du design du produit jusqu’à sa distribution.

Voir aussi

 

Publié par : Lynda Dumais | 02/08/2012

Accès au marché chinois

Les publications en ligne sur la Chine abondent et doivent être comparées et évaluées au mérite. L’édition 2012 du China Market Entry Handbook, offerte par le The JLJ Group, présente de l’information sur les thématiques suivantes :

  • Établissement d’une entité légale
  • Imposition des entreprises et des individus
  • Recrutement des employés locaux

Plusieurs autres firmes de consultation, notamment au Québec, offrent de services de développement sur le marché chinois. Comment en évaluer la pertinence pour vous ? Sur la base de critères adaptés à votre réalité. La présence de l’entreprise en Chine constitue à notre avis un atout fondamental.

Publié par : Lynda Dumais | 30/07/2012

Bâtir sa réputation

Comment développer son réseau de relations d’affaires en Chine ? Un processus en trois étapes est proposé pour développer la réputation qui préside à l’établissement de relations interpersonnelles en contexte de guanxi (Standifird, 2006) :

  1. Établir une connexion avec une personne importante [pour vous et vos affaires] sur la base d’intérêts communs
  2. Développer et maintenir une relation interpersonnelle de haute qualité avec cet individu
  3. Développer un réseau de relations telles que décrite en 1 et en 2

L’une des clés du succès en contexte chinois réside dans la capacité à reconnaitre que la réputation de l’individu repose en grande partie sur l’effort qu’il consent à ses relations personnelles et à l’établissement de son réseau relationnel.

Publié par : Lynda Dumais | 27/07/2012

L’expérience du guanxi

En Chine, les gestionnaires étrangers d’expérience sont généralement habiles à la gestion des échanges de faveurs et d’information et des activités sociales en contexte de guanxi. Ces derniers perçoivent le phénomène de la face et les échanges de faveurs comme essentiels au maintien des réseaux de relations interpersonnelles (ou guanxi pour les Chinois).

Les relations d’affaires sont ainsi perçues comme reposant essentiellement sur une base motivationnelle instrumentale et utilitaire plutôt que faisant appel à des inférences d’intégrité personnelle de l’individu. Les gestionnaires étrangers moins expérimentés perçoivent à tort le guanxi dans son sens occidental c’est à dire sur la base de caractéristiques personnelles et émotives.

Le choix de votre représentant en Chine s’avère donc intimement lié à au succès de votre entreprise sur le terrain. Ce choix a comme corollaire le temps et les ressources à mobiliser pour que cette stratégie génère les résultats escomptés

Adapté de Standiford (2006). Using guanxi to establish coporate reputation in China

« Newer Posts - Older Posts »

Catégories